< All the updates

République Démocratique du Congo : Harcèlement de M. Jean Claude Katende, un leader de la lutte pour les droits humains et la transparence

Statements

Communiqué – Août 2020

Téléchargez la version PDF et diffusez-la largement.

Le Comité de pilotage Afrique de Publiez Ce Que Vous Payez (PCQVP) appelle les autorités de la République Démocratique du Congo à tout mettre en œuvre pour que cesse le harcèlement dont est victime M. Jean-Claude Katende. L’espoir d’une avancée démocratique et de liberté d’expression que l’on avait cru percevoir avec l’avènement du Président actuel et son gouvernement semble être rattrapé par les pratiques anciennes dans le pays.

Selon les informations reçues, le 24 juillet 2020, M. Alexis Thambwe Mwamba, avocat et président du Sénat de la RDC, a saisi le bâtonnier du Barreau de Kinshasa/Gombe aux fins d’obtenir l’autorisation d’agir en justice contre M. Jean Claude Katende. En soutien à sa plainte, M. Thambwe Mwamba invoque des messages postés sur les réseaux sociaux par M. Katende qu’il juge être des « attaques envers [sa] personne, [le] présentant au public comme un criminel qui bénéficie de l’impunité et qui doit absolument répondre devant la justice ». M. Thambwe Mwamba, estimant qu’en tant qu’avocat M. Katende devrait « faire preuve de courtoisie, de délicatesse et de déférence » à l’égard de ses confrères, a donc formellement demandé au bâtonnier d’apprécier le comportement de ce dernier au regard des règles régissant la profession d’avocat ainsi que la permission d’engager des poursuites judiciaires à son encontre.

En sa qualité de citoyen congolais, et fort des droits fondamentaux garantis par la Constitution de la République Démocratique du Congo, dont notamment, le droit à la liberté d’expression, M. Jean Claude Katende a effectivement appelé, via des publications sur les réseaux sociaux entre le 13 et le 22 juillet 2020, à ce que M. Alexis Thambwe Mwamba, au demeurant citoyen congolais, soit traduit en justice pour différents faits qui lui sont reprochés1. Publiez Ce Que Vous Payez (PCQVP) souligne que cet appel de M. Jean Claude Katende est un acte citoyen qui participe du débat démocratique, de la redevabilité sociale et de la défense des droits fondamentaux en République Démocratique du Congo.

Le Comité de Pilotage Afrique de Publiez Ce Que Vous Payez (PCQVP) dénonce fermement le harcèlement dont est victime M. Jean Claude Katende du fait de ses actions citoyennes et républicaines. Nous appelons :

  • Le gouvernement congolais à :
    • Garantir en toute circonstance l’intégrité physique et le bien-être psychologique ainsi que le droit à la liberté d’expression de M. Jean Claude Katende et de tous les défenseurs des droits humains en RDC;
    • Mettre un terme à tout acte de harcèlement ou pression à l’encontre de M. Jean Claude Katende et de l’ensemble des défenseurs des droits humains en RDC;
    • Se conformer aux dispositions de la Déclaration sur les défenseurs des droits de l’Homme, adoptée par l’Assemblée générale des Nations unies le 9 décembre 1998, et plus particulièrement ses articles 1, 6 et 12.2;
    • Plus généralement, se conformer aux dispositions de la Déclaration universelle des droits de l’Homme et instruments régionaux et internationaux relatifs aux droits humains ratifiés par la RDC.
  • L’ITIE et les entreprises extractives opérant dans le pays, notamment Total et Chevron, siégeant au Conseil d’administration de l’ITIE à : 
    • Dénoncer le harcèlement dont fait l’objet M. Jean Claude Katende ainsi que tous les défenseurs des droits humains en RDC;
    • Engager un dialogue avec les autorités congolaises pour s’assurer que celui-ci garantisse la liberté d’expression des défenseurs des droits humains en République Démocratique du Congo.
  • La société civile congolaise à :
    • Défendre et protéger les espaces civiques et d’expression.
    • Faire valoir les droits fondamentaux des citoyens congolais prescrits par la constitution du pays.

A votre très haute attention avec Cc à : 

  • S.E M. Félix Tshisekedi, Président de la République, Email : [email protected], Fax +243 88 02 120 ; 
  • M. Sylvestre Ilunga, Premier ministre, E-mail : [email protected], Fax : +243 81 555 55 81 ;
  • M. Célestin TundayaKasende, vice-Premier Ministre, Ministre de la Justice, Fax : + 243 88 05 521, E-mail : [email protected]
  • M. André Lite Asebea, Ministre des droits humains, Email : [email protected]
  • M. FloryKabangeNumbi, Procureur Général de la République ; E-mail : [email protected], [email protected], [email protected]
  • S.E. M. Paul Crispin Kakhozi Bin Bulongo, Ambassadeur, Ambassade de la République démocratique du Congo à Bruxelles, Belgique, E-mail : [email protected] Fax : + 32 22 13 49 95 
  • M. Jean Jacques Kayembe, Coordonnateur National, ITIE RDC, E-mail : [email protected]

1 Alexis Thambwe Mwamba est notamment poursuivi par la sénatrice Mme Bijoux Goya Kitenge pour diffamation et imputations dommageables à son encontre en relation avec des propos qu’il a tenus lors de la séance plénière du Sénat du 30 avril 2020. M. Thambwe Mwamba et son épouse sont également poursuivis par Mme Sylvie Sifa pour des faits de violence commis suite à des allégations de relation adultere. Ces deux actions sont soutenues par l’ASADHO.

Partager ce contenu: